Réduire la vulnérabilité incendie à l'aide d'un plan de traitement

Ref : RETRA visuel-in-ma

Objectifs

  • Être capable de choisir et de mettre en œuvre les moyens d’organisation et de protections adaptés à la réduction de la vulnérabilité incendie :
    • Acquérir les notions d’évitement, de ségrégation, de duplication.
    • Réaliser une étude optimisée des besoins d’extinction compte tenu des scénarii de départ de feu.
    • Être capable d’optimiser et de mettre en place, lors d’un projet bâtimentaire, les principes de compartimentage et de prévention.
    • Chiffrer la réduction de la vulnérabilité (budgets, ration d’efficacité des moyens de protection, influence sur les sinistres maximum possibles/sinistres raisonnablement escomptables).
    • Évaluer l’impact de ce plan de traitement en termes de réduction de la vulnérabilité vis-à-vis du risque d’incendie et d’explosion.

Contenu de la formation

Plan de traitement – Evitement, Ségrégation des risques
  • Évaluation des flux et des contraintes.
  • Identification des possibilités de compartimentage.
  • Exploitation et notions réglementaires de sinistres maximum possibles (SMP) et de sinistres raisonnablement escomptables (SRE).
  • Chiffrer la réduction de la vulnérabilité (influence sur le SMP).
  • Chiffrer le coût du compartimentage, évaluation du radio coût / efficacité.
  • Le compartimentage est inscrit dans le cadre d’une opération de construction (acteurs, marchés, responsabilités, ...).
Plan de traitement – Extinction
  • Évaluation des critères et limites d’efficacité.
  • Constitution d’un cahier des charges « extinction ».
  • Chiffrer le coût des équipements de protection.
  • Chiffrer la réduction de vulnérabilité (SMP/SRE).

Profil

Ingénieurs, techniciens et conseillers de sécurité générale dans les entreprises, les collectivités, les cabinets de courtage, les compagnies d'assurances, les organismes de contrôle.
Il requière la connaissance des méthodes et la maîtrise des outils de la gestion des risques (approche globale d’une structure, analyse financière, outils de la gestion des risques, réalisation d’un diagnostic de vulnérabilité). Bonne connaissance de l’entreprise et 5 ans au moins d’expérience professionnelle. Être titulaire du certificat technique INSSI.

Contrôle de connaissances

Ce module fait l’objet d’un contrôle continu d’une dizaine de questions qui est distribué en fin de session et doit être retourné à CNPP au début de la semaine suivante de la qualification. Un corrigé type est réalisé et distribué aux participants, pour qu’ils puissent mesurer leurs difficultés ou leurs incompréhensions sur les thèmes déjà traités. La note de ce contrôle continu participe de la qualification finale.
Magazine"Face au risque" Listes Listes