Conseil et assistance technique
Faire avancer vos projets

Plan d'urgence interne de sûreté


 

Les actes malveillants du premier semestre 2015 en France sur des sites SEVESO, ont mis l’accent sur l’occurrence significative d’actes pouvant porter atteinte à la sécurité des personnes et la sûreté des biens.

Cette situation a alerté les autorités publiques pour lesquelles est désormais important de mettre en place des mesures de sûreté sur les sites SEVESO.
   
Dans un contexte plus général, les actes malveillants se distinguent des évènements accidentels comme suit :
  • d’origine humaine, les effets peuvent être visibles (explosion, attaque armée, manifestation), mais aussi non décelables sur l’instant comme les vols de produits ou d’informations sensibles.
  • L’auteur peut parfois avoir comme objectif de déclencher un effet domino pour impacter l’environnement local, la population et les salariés (sabotage, bombe).
  • Des moyens de pression contre l’entreprise (blocage du site, manifestation) pour obtenir gain de causes vis-à-vis de revendications sociales. Ces mouvements sociaux peuvent être sans effet sur les biens, les personnes et la population, mais en revanche impacter significativement la production.
  • Ils sont de durée très variable de quelques minutes à plusieurs heures ne permettant pas toujours la mise en place d’une cellule de crise (entrée en force sur le site, ou séquestration du comité de direction).
  • La conduite de l’alerte, de l’évacuation ou de la mise à l’abri du personnel peut être différente des procédures de mise en sécurité de type évacuation consécutif à un d’incendie telles que définies dans le Plan d’Opération Interne.
   

  
Dans une grande majorité des cas, le poste de garde et l’accueil seront les points d’entrée ou les premiers informés et confrontés à une situation malveillante. Par exemple, une ou des personnes forcent l’entrée, une détection intrusion est reportée sur le tableau d’alarme, la réception d’une alerte à la bombe par les agents des sécurités, un regroupement de manifestants devant le portail principal. Comment vont-ils réagir ?
  

Notre recommandation pour la sécurité des personnes et la sûreté des biens :


  
     1.   Il est important de prévoir en amont  de la survenue de ces actes malveillants :
     2.  La mise en place de moyens de conservation de preuves pour se permettre de poursuivre les auteurs d’actes malveillants. Ce point est régulièrement occulté pendant la survenance des événements, mais devient une problématique immédiate après les faits. Là encore des mesures simples sont à mettre en place pour permettre à l’entreprise sa défense future.
     3. Par retour d’expérience, et sauf demande spécifique, le plan proposé sera un plan complémentaire au Plan d’Opération Interne (POI), ou autres plans d’urgence du site, il sera spécifique à la problématique sûreté. Il sera susceptible d’activer la cellule de crise du site. Pour des raisons de confidentialité, en fonction de son contenu, nous proposons que ce plan soit dénommé différemment du POI. Il est donc proposer de le nommer Plan d’Urgence Interne de Sûreté (PUIS).
Nous vous proposons un accompagnement pour vous aider à structurer votre organisation et la formaliser au travers de procédures et plus généralement au travers d’outils nécessaires à la gestion de la crise. 
  
Synthèse en 3 étapes
  • Etape 1                : Analyse de l’organisation sécurité sûreté en place et sélection des scénarios d’atteinte malveillante.
  • Etape 2                : Définition de l’organisation de crise et rédaction du Plan d’Urgence Interne Sûreté.
  • Etape 3 (option)   : Formation et exercices de simulation de réaction face à un acte malveillant

Dans la même rubrique :


Retour vers la page "Missions sûreté malveillance"
Magazine"Face au risque" Listes Listes