Groupe
Une synergie d'expertises à votre service
Publié le 19/10/2022

Sûreté et sécurité des ports d’Afrique de l’Ouest et Centrale : WeCAPS, une mission au long cours

Le trafic maritime en Afrique représente une tendance croissante ayant des implications tant économiques que sécuritaires. Certains ports d’Afrique de l’Ouest et Centrale représentent des infrastructures critiques pour l’économie de leurs pays. Stratégiques, ces infrastructures sont cependant vulnérables aux risques, intentionnels ou non. Les installations portuaires sont des sites sensibles qui exigent une parfaite maîtrise des risques et des menaces susceptibles de les affecter. Certaines peuvent être des points vulnérables avec des enjeux socio-économiques pour un ou plusieurs pays.
   

Le projet WeCAPS c’est quoi ?

Compte tenu de ces facteurs de risque, l’Union européenne s’est engagée pour la sûreté et la sécurité des infrastructures portuaires en Afrique de l’Ouest et du Centre, avec le financement d’un projet dédié d’assistance technique, WeCAPS (West and Cental Africa Port Security), mis en œuvre par Expertise France.
Expertise France est l’agence publique française de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique ; elle s’appuie pour ceci sur les cadres internationaux et les bonnes pratiques en matière de sécurité et sûreté portuaires comme fondations stratégiques.
  
WeCAPS, c’est un projet sur 3 ans entre 2019 et 2022 en trois volets :
  • Sûreté portuaire : soutenir les ports partenaires dans l’application des règles ISPS (code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires, mis en place par l’OMI).
  • Gouvernance portuaire : l’Union européenne accompagne les ports pour qu’ils améliorent la gestion des risques et des crises, la gestion, la réglementation.
  • Sécurité portuaire, au sens incendie, explosion, pollution…
  
WeCAPS accompagne les autorités portuaires dans le domaine de la sécurité et plus spécifiquement aide les ports partenaires, et les services étatiques associés, pour penser, prévenir et gérer les crises, avec un souci permanent de proposer des solutions adaptées à leurs besoins.
  

L’objectif du projet

Contribuer à renforcer la sécurité et la sûreté des ports d’Afrique de l’Ouest et Centrale.
Afin d’atteindre son objectif, le projet soutient l’accroissement des capacités des partenaires à prendre en compte les vulnérabilités portuaires et à limiter celles-ci. Les activités sont regroupées en quatre composantes clés :
Composante 1 - Gouvernance portuaire
Composante 2 - Amélioration des mécanismes de sûreté-sécurité pour les opérations portuaires
Composante 3 - Partenariats public-privé
Composante 4 - Durabilité des ports
   
Le projet européen WeCAPS couvre les ports bénéficiaires du projet d’Afrique de l’Ouest et du Centre, du Sénégal au Congo Brazzaville (à l’Angola).

Une équipe pluridisciplinaire dédiée :

Nos consultants Jérome Richard et Maxime Pinchard se sont rendus dans les ports de Douala (Cameroun) et de Pointe-Noire (Congo-Brazzaville) pour réaliser des analyses de risques afin de permettre aux autorités portuaires de définir une politique de réduction des risques à la source, d’aménagement et de plans d’urgence :
  • visites d’installations,
  • échanges avec les exploitants et les autorités portuaires,
  • cartographie des risques et vulnérabilités,
  • définition d’un schéma directeur de maîtrise des risques agissant en prévention et en protection.
  
Visites sur sites et analyse de risques
   
Nos expertes en ingénierie de sécurité incendie Stéphanie Maetz et Erika Bah ont réalisé des modélisations d’accidents technologiques à partir des analyses et relevés effectués sur le terrain par nos deux consultants.
    
L’intervention de CNPP a requis une expertise complète en matière de risques technologiques : feu de dépôt et de navire pétrolier, feu d’entrepôt de coton, décomposition d’engrais, explosion liée à des sphères et des navires de gaz, explosion d’un silo de céréales, fuite d’ammoniac…
   
Plusieurs missions sur place
Douala en octobre 2021 : analyse des risques (visites sur site, identification des points dangereux et éléments à protéger)
Douala et Pointe-Noire en mars 2022 : séminaire de restitution auprès des autorités et des services publics pour le premier et analyse des risques pour le second
Pointe-Noire en septembre 2022 : séminaire de restitution
Magazine"Face au risque" ListesA2P ListesAPSAD Nous rejoindre