Groupe
Une synergie d'expertises à votre service

Rencontre avec Bruno Ayrault


Bruno Ayrault  a pris la fonction de directeur du pôle formation sûreté-malveillance de CNPP le 1er janvier 2017. Il  remplace Gilles Goubin qui, après plus de 10 années passées à CNPP prend une retraite bien méritée.
Auparavant, responsable prévention sécurité management du risque pendant 16 ans au sein du Parc du Futuroscope, Bruno a également passé 16 années au sein du GIGN.

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste votre mission?

Ma mission consiste à apporter des solutions pédagogiques aux problématiques de sûreté de nos clients.
Nos formations se répartissent dans trois domaines :
- Les formations managériales, dont le cycle technique et le cycle supérieur CERIC, formations phares inscrites au RNCP au niveau I depuis 2016.
- Les formations opérationnelles aux risques d’agression et aux attaques violentes ou terroristes, pour lesquelles les demandes ne cessent de se développer en raison du contexte social et politique.
-Les formations aux technologies de sûreté telles que la vidéosurveillance, la détection d’intrusion ou le cyber-risque depuis cette année.
Nos contenus pédagogiques s’adaptent à tous les besoins des entreprises.
Mon rôle consiste également à veiller à l’adéquation des compétences et expertises de nos intervenants avec les attentes de nos stagiaires.
   

Quelles sont les évolutions que vous percevez dans le domaine de la formation à la malveillance et leurs incidences sur notre offre? 

Nos clients ont besoin d’accompagnement pour faire face aux situations de crise sûreté : de l’élaboration du plan d’urgence au plan de continuité d’activité, en passant par les exercices de simulation. Depuis 2016, nous répondons à ces demandes et nous allons renforcer cette offre en 2017.
Les clients des formations aux risques d’agression physique et verbale évoluent et notre offre aussi car si auparavant, nous formions les personnels de la distribution et des services publics, aujourd’hui nous sommes amenés à former les visiteurs de santé, les livreurs, les centres d’appels téléphoniques.
En 2016, nous avons commencé les formations à la cyber sécurité sous l’angle technologique. En 2017, nous proposerons des réponses plus managériales.
L’apparition du compte personnel de formation et l’enregistrement  des cycles technique et supérieur malveillance (CERIC) au RNCP nous ont amenés à repenser le recyclage : de nouveaux modules ont été élaborés pour permettre aux stagiaires ayant obtenu la certification professionnelle de faire toujours progresser leurs compétences sur les risques émergents tels que le cyber risque.
Nous avons la chance de pouvoir bénéficier de l’expertise présente dans les laboratoires de CNPP et au sein de CNPP Cert. J’ai donc un challenge important à relever : renforcer la collaboration entre les départements de CNPP pour enrichir notre offre de formations technologiques.

Magazine"Face au risque" Listes Listes