Etude et expérimentation

L'expertise au service de la performance

Comportement au feu


Concepteurs de produits ou d'équipements vous devez intégrer le risque d'incendie ou d'explosion en phase de développement.
Responsables sécurité, vous vous interrogez sur le comportement au feu de certains matériels en phase d'exploitation.
Nous sommes à même d'apporter une réponse appropriée à votre activité et à votre problématique spécifique :
  • Par la mise en œuvre d'essais de comportement au feu
  • Par la réalisation de tests selon votre protocole d'essais
  • Par la mise au point d'une méthodologie d'évaluation, développée par CNPP ou en collaboration avec le demandeur

PANNEAUX SANDWICHS
Les essais de réaction au feu permettant l'attribution du classement européen sont réalisés sur des échantillons de taille limitée. Ils ne permettent pas d'évaluer pleinement le comportement au feu d'un panneau sandwich monté sur un bâtiment et soumis à un feu réel.
Aussi nous avons  développé une procédure d'essai en semi-grandeur permettant d'évaluer le comportement au feu :
  • du panneau
  • de ses joints en situation réaliste et
  • des systèmes de fixation des panneaux et des dispositifs anti-chute des parements.
 
La procédure fait l'objet du document technique T14A.
Selon les constats et mesures réalisés au cours de l'essai, par rapport aux exigences du document technique T14A, le panneau sandwich peut être classé en Pa1 ou Pa2.
Essai panneau sandwich
 
COUVERTURE ISOLANTES EN BAC ACIER
Le document technique D14 définit les caractéristiques nécessaires aux toitures acier comportant isolation et étanchéité pour que leur contribution au développement d'un incendie à l'intérieur d'un bâtiment demeure très limitée.
Lorsque le classement Co2 de la toiture ne peut être réalisé d'office, du fait, par exemple, d'un pouvoir calorifique supérieur à la valeur requise dans le document D14, le document D14 laisse la possibilité de réaliser un essai de classement en grandeur réelle.
Lorsque la toiture satisfait à l'issue de l'essai aux critères du document D14, alors le classement Co2 peut être obtenu.
Outside view of the roof
Vue du brûleur sous toiture
                            
La sécurité incendie amène souvent les responsables à chercher à déterminer la puissance dégagée par le feu.
Nous disposons d'une hotte calorimétrique permettant de caractériser la combustion de produits ou d’équipements. Les essais peuvent être réalisés en combustion libre (simulation du démarrage du feu) et en combustion forcée (simulation de la combustion de l'élément en phase d'incendie).
La puissance du feu est déterminée à partir de l'oxygène consommé (méthode de Thornton) ou à partir de la perte de masse mesurée en continu.
Des mesures complémentaires peuvent être mises en place :
  • Mesure du rayonnement thermique reçu à distance
  • Caractérisation de la composition des fumées : CO, CO2, NOx, Hcl, HBr, HF, COV, HAP, formaldéhyde, acroléine, PCB, dioxines, furannes
  • Mesure de l'opacité des fumées
La problématique de l'extinction à l'eau : composition des eaux d'extinction et composition des fumées en phase d'extinction peut également être étudiée expérimentalement par le CNPP.
Depuis de nombreuses années, CNPP participe, au développement et à la réalisation d’essais dans le cadre des risques liés au stockage de matières premières ou de produits finis.
Les moyens d’essais permettent au CNPP de réaliser des essais en vraie grandeur ou à l’échelle d’une palette.
Les principaux essais réalisés sont les suivants :
  • Risque lié au stockage de pneumatiques et évaluation de moyens d’extinction,
  • Comportement au feu d’un stockage de produits de construction,
  • Comportement au feu de produits finis (Bouteilles, conserves,… ) étude de non combustibilité en vue de l'exclusion de la rubrique ICPE 1510
Les réservoirs de gaz et de liquides inflammables sont susceptibles d'exploser lorsqu'ils sont soumis à un incendie.
Le risque d'explosion est souvent prévenu grâce à la mise en place d'organes de sécurité permettant la décharge de la surpression.
Nous réalisons des essais de comportement au feu de ces organes de sécurité, en soumettant le réservoir à des foyers normalisés de gaz ou de liquide inflammable. La pression interne et les températures du réservoir sont mesurées au cours du temps.
La maîtrise du risque nécessite également d'évaluer les conséquences d'un incendie sur un réservoir en cas de dysfonctionnement des organes de sécurité.
Les effets de l'explosion sont déterminés par la mise en œuvre de capteurs de pression dynamique à différentes distances et par l'enregistrement vidéo à l'aide d'une caméra rapide.

EURENCO nous fait confiance!
Société reconnue pour son haut niveau d'expertise et de savoir-faire dans la synthèse chimique et la transformation de molécules énergétiques, EURENKO développe, fabrique et fournit une gamme largement diversifiée de matériaux énergétiques de pointe.
Nous avons réalisé des essais de comportement au feu et d'extinction sur un de leurs produits phares : le VeryOne Cetane Improver.
Cette spécialité chimique est un additif destiné à améliorer l'indice de cétane, et donc le rendement de la combustion du gazole dans les moteurs diesels. Il s'agit donc d'un produit chimique à la fois combustible et comburant.


Essai 1
Cet essai met l'accent sur le comportement du VeryOne Cetane Improver en présence d'une flamme selon 4 phases différentes :
flamme douce / flamme dure / système de pression / étincelle par arc électrique.

Essai 2
Cet essai met l'accent sur le comportement du VeryOne Cetane Improver en présence de sources de chaleur en 2 phases successives: le chauffage électrique puis le chauffage au gaz.


   

3 questions à Pierre Elmerich, Marketing & sales director VeryOne, a division of Eurenco

   
Quels étaient les objectifs des essais réalisés au sein du laboratoire du feu et de l'environnement de CNPP ?
En tant que leader mondial dans son domaine, EURENCO souhaite être à la pointe de la sécurité. Dans ce cadre, nous voulions évaluer avec un professionnel du feu, le comportement de notre produit en présence de flamme et de chaleur. Si une littérature scientifique existe, des expériences en conditions réelles n'avaient encore jamais été réalisées et filmées. Un prolongement didactique par l'intermédiaire de vidéos nous permet ainsi de toucher les opérateurs qui manipulent notre produit au quotidien aux 4 coins du monde. Dédramatiser tout en renforçant les attitudes sécurité étaient les deux principaux objectifs de ces essais.
  
Dans quelles mesures ces essais vous ont-ils aidé ?
Tout d'abord, nous avons beaucoup appris en interne sur le comportement de notre produit en présence de sources de chaleur. Dans nos usines, nos visiteurs seront sensibilisés rapidement aux risques potentiels grâce à ces vidéos. Nous profitons de ces essais et vidéos pour lancer une vaste campagne de communication autour de la sécurité d'utilisation de notre produit phare. Dès le tournage des vidéos dans les laboratoires de CNPP, cet aspect de communication externe fut pris en compte. Enfin, notre expérience passée se confirme, des conditions extrêmes de température ou de feu sont nécessaires pour que notre produit s'enflamme et se décompose.
   
Si vous devez définir en quelques mots la prestation de nos laboratoires, quels seraient-ils ?
Nous avons retrouvé avec CNPP un spécialiste feu à l'écoute de nos besoins, qui au départ de cette étude, étaient purement exploratoires. Ensemble, nous avons recentré, modifié et adapté l'étude sur les bases des résultats au fil de l'eau. Dans la phase d'exploitation et donc de tournage des vidéos didactiques, les conseils sécurité feu de CNPP furent prépondérants pour réaliser les films en sécurité et avec le maximum d'impact visuel. La grande disponibilité de l'équipe CNPP lors des tournages intérieurs et extérieurs nous a permis de boucler les 5 films dans les délais impartis.
    

Magazine"Face au risque" Listes Listes