Conseil et assistance technique
Faire avancer vos projets

Analyse de vulnérabilité vis à vis du risque incendie de batteries dans un groupe spécialisé dans la distribution.

batteries

Pourquoi cette analyse de vulnérabilité ?

 
Une entreprise française spécialisée dans la distribution assure le service après-vente des produits qu’elle vend et à ce titre dispose de 5 sites dédiés au SAV. En plus de ces sites, les magasins disposent d’ateliers SAV dans lesquels sont réalisées certaines réparations.
Les départs de feu sur des batteries d’équipements en réparation sont généralement très bien pris en charge par les opérateurs. Cependant, en novembre 2019, un site a subi un incendie sur un horaire non ouvré. Le feu a démarré sur une batterie d’un équipement et bien qu’il ait été maîtrisé par le système sprinkler, il a provoqué suffisamment de dégâts pour entraîner un arrêt d’exploitation de plusieurs mois.
 
A la suite de cet accident, la direction du groupe a fait appel à nos consultants pour réaliser l’analyse de la vulnérabilité de l’entreprise vis-à-vis du risque incendie de batteries et un plan de traitement de ce risque.
 

Les 3 objectifs de la mission :

 
  • Réaliser un diagnostic de vulnérabilité du groupe vis-à-vis du risque incendie lié aux batteries.
 
  • Hiérarchiser ces vulnérabilités afin de déterminer un niveau de priorité sur les actions correctrices à mener.
 
  • Proposer un plan de traitement en vue d’améliorer la maîtrise du risque incendie lié aux batteries à l’échelle du groupe.
 

Identification des risques associés aux batteries ?

 
Sur la base de recherches bibliographiques sur les technologies disponibles et de contacts avec les fournisseurs notre consultant a répertorié :
  • les différents types de batteries susceptibles d’être rencontrées. Les plus présentes dans le groupe étaient : LiPo. Lithium ion Polymère, Li-ion LCO. Lithium ion Cobalt, Li-ion. NMC. Lithium ion avec nickel manganèse et cobalt ;
 
  • les dysfonctionnements pouvant être à l’origine d’un incendie :
Risques associés aux batteries
 
 
  • les usages de la batterie générant des risques d’incendie :
    • la charge des batteries (exemple : ordinateurs dans les magasins),
    • la manipulation des batteries en atelier SAV,
    • la fin de vie des batteries.
 
Ces différentes analyses ont permis d’identifier 5 sources de risques et leur occurrence :
5 sources de risques et leur occurrence
 
un risque faible pour les produits neufs alors que les produits en fin de vie génèrent un risque de départ de feu très important.

Les visites sur sites

Le groupe compte quelques centaines de sites en France : des magasins, des entrepôts, des plateformes logistiques et des ateliers différents par leur activité, leur chiffre d'affaires et leur importance stratégique. Il était impossible de visiter tous les sites susceptibles d’accueillir des batteries.
 
Il a donc fallu passer par un échantillonnage pour identifier les névralgies du groupe. Sur la pertinence de cet échantillonnage reposait la capacité à proposer un plan de traitement applicable à l’ensemble des implantations réparties en familles d’iso névralgie.

L’analyse de vulnérabilité :

  • Les magasins ont été classés dans 3 familles d’iso-névralgie :
Famille A : impact modéré pour le groupe.
Famille B : impact sérieux pour le groupe.
Famille C : impact critique pour le groupe.
     
Le classement a été réalisé sur les critères suivants :
- Présence d’un système sprinkler.
- Capitaux assurés.
- Chiffre d’affaires.
- Capacité de report d’activité.
- Présence de tiers.
- Présence d’un stand tiers (pour la réparation rapide) pour les magasins.
 
  • Les ateliers et plateformes logistiques ont été classés en 4 familles :
 
Famille A : impact modéré pour le groupe.
Famille B : impact sérieux pour le groupe.
Famille C : impact très sérieux pour le groupe.
Famille D : impact critique pour le groupe.
      
Le classement a été réalisé sur les critères suivants : 
- Pour les ateliers : présence d’un système sprinkler, d’un sas coupe-feu, des capitaux assurés d’un PCA possible.
- Pour les autres sites : criticité du site (volume traité et by-pass possible), présence de tiers, multi-activités (magasin, centre de services, multi tertiaire, solo…), présence de rolls (casiers sur roulettes) qui servent au SAV.
 
  • Les entrepôts nationaux sont écartés de l’analyse :
en raison d’un très bon niveau de maîtrise des risques sur ces sites et de l’exposition au risque batterie relativement faible
L’analyse de vulnérabilité
 
  • Détermination de la vulnérabilité
L’analyse de vulnérabilité a été faite en s'appuyant sur le Référentiel APSAD R11 "Analyse de risque et de vulnérabilité incendie" et sur le Référentiel CNPP 6011 "Analyse de risque et de vulnérabilité".
 
La matrice de Prouty : 
 
Cette matrice de cotation permet de croiser points dangereux et points névralgiques afin de mettre en évidence des points vulnérables sur lesquels une action de prévention et/ou de protection est nécessaire et prioritaire.
 
 

Le plan de traitement :

Un plan de traitement a ensuite été proposé en dissociant magasins et plateforme+ SAV
Le plan de traitement s’est articulé autour du traitement des risques liés :
 
  • au réseau électrique : après audit de l’architecture des réseaux électriques, travaux de mise à niveau…
  • au développement d’un feu : compartimentage, mise en place d’extincteurs AVD et formation des équipes…
  • aux retours clients : achat et déploiement de housses de téléphones anti-feu, déploiement de rolls fermés…
  
Ce plan de traitement a ensuite donné lieu à un budget et un échéancier sur 4 ans.

Magazine"Face au risque" ListesA2P ListesAPSAD Nous rejoindre